lundi 8 juillet 2019

24 juin 2019 : Un grand moment pour l'association et pour le village !

Les membres des "Planteurs de patates" se sont retrouvés ce lundi 24 juin aux côtés de Margaret Bach accompagnée de son fils, venus de Californie.

Un déplacement tant attendu pour Margaret, à l'idée de retrouver pour la première fois une preuve tangible de l'activité de son arrière grand-père.
Cette rencontre a été riche en partage et en émotions.

Saluons la forte mobilisation de nombreux adhérents pour cette rencontre notamment pour la préparation de bons petits plats à l'occasion  de l'apéritif !

Vous trouverez ci-dessous l'article paru le 4 juillet dans La Nouvelle République Centre Presse ainsi que quelques photos de la matinée (merci Monique pour les photos!)






samedi 9 février 2019

Assemblée générale - janvier 2019


Le samedi 19 janvier 2019 s’est tenue, dans les locaux du restaurant-brasserie L’Atelier à Poitiers, l’assemblée générale des Planteurs de Patates de Liniers. Une cinquantaine de membres ont fait le déplacement. 

Elle a débuté par l’intervention du président Jean-Claude ROCHER présentant le bilan de l’année écoulée. Huit variétés de pommes de terre ont été plantées: Amandine, Bintje, Celtiane, Charlotte, Cheyenne, Dalida, Rosabelle et Stemster. Les pommes de terre ont été plantées fin avril hormis les Amandines (variété précoce). Malgré l’épisode pluvieux de juin, favorisant la maladie et la pousse d’herbe, la récolte n’a pas été si mauvaise avec un total d’environ 5000 kg de pommes de terre ramassées. Une partie a été vendue afin de recouvrir les frais de fonctionnement et d'autres ont été distribuées aux personnes en difficulté. Des légumes ont été également semés ou plantés au cours de la saison avec notamment des tomates et haricots (blanc, beurre et vert). Des personnes en difficulté ont bénéficiés gratuitement des pommes de terre.

Ensuite, Jacky Surreau (le trésorier) a présenté le bilan financier. Le compte de résultat a été légèrement déficitaire pour l’année 2018 (400 euros) notamment dû à un coût plus important lié à l’AG des 10 ans de l’association. Et oui 10 ans ça se fête ! Comme chaque année, un don a été fait aux enfants hospitalisés. 

Enfin, à la demande de Jean-Claude, chacun des membres présents a pu s’exprimer en faisant part de leur opinion sur le fonctionnement de l’association. À l’unanimité, tout le monde (ou presque) était satisfait ! Le mot « convivialité » a été prononcé à plusieurs reprises et celle-ci est toujours aussi présente qu’à ses débuts comme la solidarité d’ailleurs. L'aspect « culturel » à travers la journée du patrimoine a quant à lui été délaissé en 2017 et 2018.

À l’issue de ces échanges, un apéritif a été servi suivi d’un repas qui s’est clôturé par une succession de blagues racontées par Jean-Claude, Michel et Pierrot.

Retour en images de cette journée.
Ouverture de l'assemblée générale 2019 par le président Jean-Claude Rocher
Composition du bureau (de gauche à droite) : Jacky Surreau (trésorier), Jean-Claude Rocher et Josette Bernard (secrétaire)
Une quarantaine de membres au rendez-vous !
L'heure de l'apéritif...de nouvelles "têtes" ont rejoint la troupe







dimanche 18 septembre 2016

Une journée du patrimoine réussie

Malgré un temps bien maussade en matinée et l'existence de nombreuses autres manifestations dans les environs, la journée patrimoine des Planteurs de patates s'est  bien déroulée  avec une affluence très correcte.
Vue générale de notre manifestation
 Habitués et nouveaux venus se sont donnés rendez-vous, avec un pic un peu avant midi, pour découvrir nos préparations culinaires à base de pommes de terre, la collection d'une soixantaine de variétés de tubercules,
ainsi que les pains  cuits au feu de bois dans le four du hameau de Lorière (ou Laurière), et faire quelques achats.
une soixantaine de variétés exposées
La projection du film de Patrice, avec ses vues de belles récoltes passées, nous a donné du baume au cœur car avec cette année calamiteuse, nous avions oublié ce qu'était une année normale : l'arracheuse qui pénètre sans difficulté dans le sol, le jaillissement à foison des tubercules à l’arrière de la machine, bref, tout ce que nous n'avons pas eu cette année 2016.
plats à déguster et film projeté sur le côté
Comme les autres années, cette journée fut l'occasion de belles rencontres, d'échanges, de discussions à bâtons rompus, bref, de ce qu'on appelle tout simplement la convivialité.A la pause de midi ce fut un délicieux repas tout sanglier, comme dans le village d'Astérix le gaulois, sauf que notre patrimoine à nous, ce sont les patates! Merci Jacky et Monique pour le sanglier!
l'art créatif des enfants

Les enfants avaient leur petit coin à eux où ils ont pu exprimer leur créativité sur le thème de la pomme de terre.












Le four à pain constitue l 'autre grande activité traditionnelle de notre journée. Jean-Claude avait chauffé le four depuis plusieurs jours déjà, et le jour J, nos boulangers, Olivier, Jean-Pierre et Alain étaient à l'ouvrage de bon matin, comme il se doit dans cette profession.
être attentif à la cuisson du pain
Olivier, ses pains, ses brioches..une fierté légitime!
Mais la surprise cette année, ce fut la visite de la télé! Oui, FR3 est venue voir de plus près cette "drôle" d'association (je cite) qui s'occupe d'un patrimoine particulier, les papates!
Merci aux personnes de la télé régionale, journaliste, cameraman, monteur, pour nous avoir apporté une plus grande visibilité.
Liniers au centre du patrimoine picto-charentais
les préparations à déguster
Le président décrit l'association

promotion de notre patrimoine

jeudi 1 septembre 2016

C'était la dernière séance

En ce jour de rentrée scolaire, par un beau temps chaud, quelques membres de l'association non en charge d'enfants, ont procédé à un dernier arrachage sur le site de la Fauquetière, l'un des 24 lieux dits de notre commune de Liniers.
Le beau domaine de la Fauquetière (une prairie avant la culture)

Le chantier d'arrachage :très belle vue à l'horizon dégagé
 A la place d'une ancienne prairie, Michel avait  bien préparé le terrain, et arrosé cet été, pour récolter des stemsters très correctes étant donné la sécheresse ambiante.
Avec cette dernière récolte la saison est partiellement sauvée, grâce aux bons soins de Michel, merci à lui.
Pleine action sous la chaleur exceptionnelle pour un 1er septembre
 Par ailleurs, l'objectif de convivialité a été encore une fois pleinement atteint.
Toutes les deux heures la pause s'impose. Connaissez-vous l'animateur?

Très agréable repas champêtre, merci à nos hôtes Annick et Michel

C'était la dernière séance

En ce jour de rentrée scolaire, par un beau temps chaud, quelques membres de l'association non en charge d'enfants, ont procédé à un dernier arrachage sur le site de la Fauquetière, l'un des 24 lieux dits de notre commune de Liniers.
Le beau domaine de la Fauquetière (une prairie avant la culture)

Le chantier d'arrachage :très belle vue à l'horizon dégagé
 A la place d'une ancienne prairie, Michel avait  bien préparé le terrain, et arrosé cet été, pour récolter des stemsters très correctes étant donné la sécheresse ambiante.
Avec cette dernière récolte la saison est partiellement sauvée, grâce aux bons soins de Michel, merci à lui.
Pleine action sous la chaleur exceptionnelle pour un 1er septembre
 Par ailleurs, l'objectif de convivialité a été encore une fois pleinement atteint.
Toutes les deux heures la pause s'impose. Connaissez-vous l'animateur?

Très agréable repas champêtre, merci à nos hôtes Annick et Michel

samedi 20 août 2016

Une journée très conviviale malgré les déceptions de la récolte

Ce samedi 20 août c'était la grande séance d'arrachage à Lorière , suive du traditionnel repas, à l'abri dans la grange. Nous étions 17 à récolter mais une grosse trentaine à déjeuner, nous avons travaillé 4 heures, de 8 heures à 12 heures, pause comprise, par un temps très clément, puis nous avons partagé ce grand repas convivial de midi à 17 heures; On le voit, le temps de convivialité est nettement supérieur au temps de travail contraint, cet objectif de l’association est donc pleinement rempli.
pause café-rosé pendant l'averse


récolte des stemsters en terrain très sec


En pleine action, toutes générations confondues
une pesée équitable à l'abri
Merci à toutes et tous les adhérents qui ont permis le bon déroulé de la journée, qui ont aidé à organiser le repas, par leur travail, par leur contribution culinaire.

En ce qui concerne la récolte, là, l'objectif n'est que fort moyennement atteint, mais apparemment personne ne s'en est plaint. Les bintjes de Lorière ne sont pas plus grosses que celles des Jolis, les aléas de la météo de ce printemps ne leur ont pas réussi. Cette variété à chaire farineuse est pourtant l'une des plus cultivées en France, elle est recherchée pour sa bonne productivité, mais une telle année elle se montre très sensible aux maladies.Il n'est pas certain que nous la reprenions l'an prochain, mais comment connaître à l'avance les conditions météo?
Par contre, la variété Cheyenne- à peau rouge et chaire jaune de texture ferme, obtention 2011-que l'on dit sensible aux maladies, nous a donné des résultats très corrects cette année, il en est de même de la traditionnelle Stemster, cette amélioration de Désirée, connue désormais sous l’appellation Prospère qui ne nous a jamais vraiment déçu.
Dans l'association, chacun son charisme

Braco : qu'en pense t-il, lui qui nous observe d'années en années ?

jeudi 28 juillet 2016

été 2016: notre plus mauvaise récolte!

Ce jeudi 28 juillet c'était jour d'arrachage aux Jolis, bintje, cheyennes, blue star et diverses autres variétés blanches, rouges bleues..Si notre nouvelle arracheuse a bien fonctionné, sans couper les tubercules comme souvent les autres années, la récolte fut bien décevante pour ne pas dire nulle. Les plus gros tubercules étaient à peine de la taille de la petite grenaille habituelle que nous avions par habitude de négliger. Pourquoi un résultat aussi médiocre?
regardez ce qui sort! chercher les patates !!
Le printemps pourri, les fortes pluies qui ont durablement inondé le terrain, le mildiou qui s'est vite installé et répandu, la sécheresse qui a suivi depuis lors, tous les facteurs étaient réunis pour anéantir notre récolte. Il nous a fallu fouiller sous d'énormes mottes  très dures pour récolter de tout petits tubercules. La photo de la terre et des patates qui sortent de l'arracheuse le montre bien.

Jadis une forte crise de mildiou pouvait entraîner une famine et une surmortalité, ce fut le cas en Irlande et Ecosse en 1848 : des dizaines de milliers de victimes et des millions d'exilés aux Etats Unis et Canada.
Contrairement à ces époques, notre récolte est saine et donc parfaitement consommable, de plus, arrachés un jour raçine selon le calendrier lunaire, elle devrait bien se conserver.
En résumé, et en forçant le propos, notre récolte est mauvaise mais saine et susceptible de bien se conserver! Espérons que les tardives sauveront la récolte finale !
à la recherche des précieux tubercules